Reconnaître le bon fonctionnement et les pannes du chauffage au sol

Reconnaître le bon fonctionnement et les pannes du chauffage au sol

Le propriétaire d’une maison avec un chauffage au sol est amené à surveiller son installation surtout si celle-ci commence à prendre de l’âge. L’ampleur d’une telle installation n’est pas commune de tous même avec un talent de bricoleur. Aussi, astuces et conseils en pleuvent pour les aider à identifier les pannes les plus fréquentes et les états qui indiquent que le chauffage fonctionne correctement.

Une installation de chauffage qui fonctionne

Afin de prémunir des soucis liés à l’installation de chauffage industriel ou de chauffage chez un particulier, mieux vaut s’adresser à des spécialistes. Pour rappel, le chauffage hydraulique est une installation complexe regroupant une chaudière, un groupe d’eau glacée, une distributrice d’eau chaude, une régulation centrale couplée à une régulation individuelle et un thermostat.  De tel système inclus des pièces destinées à réguler la pression d’eau comme les soupapes, les ventouses et les vannes.

Pour sa part, le plancher électrique est plus simple. Il s’agit d’une trame de câble électrique que l’on déroule sur le sol de la pièce à chauffer. Ces câbles sont en effet les résistances qui se chauffent grâce à la boite d’alimentation une fois que le branchement a été effectué.

De telles installations sont recouvertes de dalles, de plancher ou de chape en béton. Il est ainsi difficile de deviner son bon fonctionnement. Cependant il y quelques indications qui vous aideront à le reconnaitre notamment l’absence de fuite d’eau, le fait qu’elles soient silencieuses ou qu’elle arrive bien sûr à atteindre la température même en extrême froid.

Les pannes les plus fréquentes des chauffages au sol

Plus courant chez le chauffage au sol hydraulique, la fuite d’eau indique qu’une ou des pièces du chauffage sont défectueuses ou mal installées. Si ces fuites d’eau débutent notamment au niveau de la chaudière, il peut s’agir d’un problème lié à la pression d’eau ou effectivement des pièces qui ont lâché. Comme le système fonctionne également par l’eau, il est sujet à des soucis d’entartrages qui occasionnent des bruits, à des gels de fluide lors d’une température extérieure qui a fortement baissée.

De son côté, le système électrique tombe rarement en panne. Au cas où le chauffage au sol ne diffuse pas de chaleur, vérifiez une éventuelle rupture de fil raccordant la résistance chauffante au thermostat. C’est souvent le seul souci apparent, si les problèmes sont au niveau des câbles électriques, l’intervention d’un professionnel est un impératif.

Les surveillances et les entretiens du chauffage au sol

Il est important de se souvenir que toutes les installations âgées de plus de 15 à 20 ans méritent d’être révisées même si elles ont été correctement entretenues. Celles récentes, par contre, peuvent se prémunir de tous les aléas en se souscrivant à un contrat d’entretien par un professionnel.  Il n’est pas tellement conseillé d’entreprendre soi-même l’entretien et réparation et même le réglage du chauffage étant donné la nature chimique des produits d’entretien et qu’un mauvais réglage peut nuire au système en entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *