Éviter les courts circuits domestiques : mode d’emploi

Éviter les courts circuits domestiques : mode d’emploi

Un court-circuit est né d’un contact entre deux polarités contraires. Les bornes (+) et le moins (—) se rejoignent occasionnant un véritable choc. Ce défaut dans le branchement augmente l’intensité du courant et une forte hausse de la température en une fraction de seconde et peut aboutir à un incendie. Le phénomène présente de réels dangers pour les électroménagers, mais également pour les humains.

Investir sur un câblage correct et une installation professionnelle

La plupart du temps, le court-circuit vient d’un équipement électrique de mauvaise qualité. Les fils qui ne sont pas assez protégés peuvent être la cible des cafards ou des rongeurs. La dégradation de l’isolant entraîne un contact entre les polarités contraires. L’eau constitue un autre facteur. Bon conducteur, ce précieux liquide peut faire en sorte que les bornes + et se — rejoignent créant un choc. Une installation électrique mouillée ou dans une forte humidité représente un réel danger pour l’homme. Ces situations peuvent être évitées. Il faudra miser sur un câblage de qualité. Le branchement devrait rester à bonne distance d’une conduite d’eau. Il doit aussi se trouver à une hauteur convenable pour ne pas se rapprocher de l’humidité émanant du sol. Parfois, le court-circuit vient d’une mauvaise installation. Les fils devront être correctement insérés dans les dominos, prises ou douilles. Il faudra aussi respecter la polarité. Certains bricoleurs font malgré eux une interversion dangereuse. Cela arrive surtout lorsque le matériel ne suit pas scrupuleusement le code couleur. Il arrive de temps à autre aux professionnels de faire une erreur d’inattention. Ces différentes causes peuvent être évitées grâce à un peu plus de vigilance. Un simple tournevis-testeur aide énormément un électricien. Tant s’il est possible d’avoir un appareil destiné à cet effet.

Opter pour des appareils et électroménagers électriques conformes aux normes

Le respect des normes en matière d’électricité bâtiment compte beaucoup. C’est une manière d’éviter tout risque de court-circuit ou d’incendie. L’installation de parafoudre et de prise-terre devrait aussi être faite conformément aux recommandations en vigueur. Dans cette optique, le disjoncteur doit se trouver sur le tableau de distribution. Il coupe rapidement le courant dès la moindre anomalie. Encore plus efficaces, les fusibles protègent les sous-sections en cas de chocs électriques. Ces dispositifs sont à mettre en place en prévision d’un éventuel court-circuit. En effet, ce phénomène peut arriver, même si l’installation a été correctement faite par un excellent électricien à Charleroi dans le Hainaut. Les appareils électroménagers sont en cause. La lessiveuse ou le lave-linge dont le fonctionnement requiert de l’eau sont souvent incriminés. Il faudra investir sur des produits correspondant aux normes européennes. Cette précaution tient pour la chaudière. Un puissant chauffe-eau branché sur un mauvais câblage peut devenir problématique. Les fils prennent de la température et finissent par fondre. Quoi qu’il en soit, un technicien doit régulièrement veiller au bon fonctionnement des différents équipements électriques dans une maison. Il faudra aussi se débarrasser du matériel obsolète qui pourrait potentiellement être dangereux. Cela signifie que les électroménagers tels que les réchauds, brushings ou bouilloires ne doivent pas présenter des rouilles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *